Colloque OCCOQ
 
Horaire/Activités
Colloque OCCOQ
Colloque OCCOQ
Alexandre Charest
Coordonnateur et formateur
Alexandre Charest
Coordonnateur et formateur

Alexandre s’est joint à l’équipe du Centre d’apprentissage Santé et Rétablissement d’abord à titre de formateur, et ensuite comme coordonnateur. En 2014, on lui diagnostique un trouble d’adaptation suite à des événements traumatiques vécus dans son travail de policier. Après avoir quitté ses fonctions, son processus de rétablissement s’enclenche ; il est maintenant le maître d’œuvre de ses projets de vie. Son parcours à l’intérieur du Centre d’apprentissage lui a permis de donner un sens à ses souffrances et de se rétablir tant au niveau personnel que civique. En se racontant, il livre un message porteur d’espoir tout en reprenant du pouvoir sur sa vie. Aujourd’hui, il est fier de dire (pour paraphraser l’inspirant Luc Vigneault) qu’il se sent comme une personne « merveilleusement ordinaire » !

Santé mentale et rétablissement : Faites l’expérience d’un changement de paradigme !

Formateur principal : Alexandre Charest
Formateur/Collaborateur : Mathieu Pigeon
Formateur/Collaborateur : Joanie Thériault
Date : 18 Juin 2020
Horaire : de 08:30 à 12:00
Durée : 3 h
Salle : Carrefour 1
Type : Atelier interactif ou expérientiel
Axe : Diversité et inclusion sociale
Compétences visées :
  • Évaluer l’impact des interventions en orientation
  • Concevoir l’intervention en orientation
  • Exercer un rôle conseil auprès d’autres acteurs
  • Gérer sa pratique de manière à en assurer la rigueur et la pertinence, en conformité avec les normes en vigueur
Au sein de leur pratique, les c.o. sont confrontés à une variété de besoins et de problématiques reliés, directement ou indirectement, aux concepts de santé mentale et de rétablissement. Qu’il s’agisse d’évaluer les effets d’un problème de santé mentale sur la démarche d’orientation d’une personne, d’accompagner une personne en rétablissement dans l’élaboration de son projet de vie ou d’agir en prévention, une diversité de savoirs doivent être mobilisés par les professionnels de l’orientation dans leurs interventions.

Si les services en santé mentale ont évolué considérablement dans les dernières décennies, la plupart de ces derniers demeurent offerts dans le cadre d’un paradigme thérapeutique. Sans remettre en question l’utilité et la nécessité de ce type de services, des approches complémentaires peuvent – et doivent – aussi contribuer au soutien à l’autogestion de la santé mentale et au rétablissement ainsi qu’à la prévention des symptômes et des rechutes. Parmi ces approches complémentaires, qui visent aussi à réduire la stigmatisation et à favoriser l’inclusion sociale, se trouve le modèle Recovery College, qui s’éloigne du paradigme thérapeutique pour incarner plutôt un paradigme éducationnel.

Implanté en 2019, le Centre d’apprentissage Santé et Rétablissement est le premier Recovery College au Québec. Il est issu d’un processus de codéveloppement de trois ans entre plus de 15 partenaires des milieux de la santé, de l’éducation et citoyens. Ce nouveau modèle de services en santé est centré sur une approche éducative dans la collectivité où toutes les personnes ont accès à des formations sur la santé, la santé mentale, le rétablissement et le bien-être. Originaires de l’Angleterre, les Recovery Colleges sont implantés dans plusieurs pays et ont fait l’objet de nombreuses recherches. Ils offrent des formations sous forme d’ateliers de développement de compétences, de croisement des savoirs et de pratique d’habiletés. Intégrés aux milieux de l’éducation, ils préconisent la valeur du savoir expérientiel dans la coconstruction de savoirs intégrés (combinant les différentes expertises). Les formations sont offertes aux personnes ayant des problèmes de santé mentale, aux personnes à risque d’en développer, à leur entourage ainsi qu’aux intervenants et à tous les citoyens intéressés.

Cet atelier permettra aux participants d’expérimenter une activité de coapprentissage issue de la formation Parlons santé, parlons santé mentale et d'entendre le témoignage de l'un des formateurs du Centre. Ensuite, le modèle, ses mécanismes d’action et ses effets – documentés par la recherche – seront présentés. Enfin, les participants pourront découvrir la programmation du Centre d’apprentissage offerte partout au Québec.
Colloque OCCOQ
Alexandre Charest
Coordonnateur et formateur
Alexandre Charest
Coordonnateur et formateur

Alexandre s’est joint à l’équipe du Centre d’apprentissage Santé et Rétablissement d’abord à titre de formateur, et ensuite comme coordonnateur. En 2014, on lui diagnostique un trouble d’adaptation suite à des événements traumatiques vécus dans son travail de policier. Après avoir quitté ses fonctions, son processus de rétablissement s’enclenche ; il est maintenant le maître d’œuvre de ses projets de vie. Son parcours à l’intérieur du Centre d’apprentissage lui a permis de donner un sens à ses souffrances et de se rétablir tant au niveau personnel que civique. En se racontant, il livre un message porteur d’espoir tout en reprenant du pouvoir sur sa vie. Aujourd’hui, il est fier de dire (pour paraphraser l’inspirant Luc Vigneault) qu’il se sent comme une personne « merveilleusement ordinaire » !
Colloque OCCOQ
Mathieu Pigeon
Coordonnateur aux communications
Mathieu Pigeon
Coordonnateur aux communications

Ayant débuté sa carrière en tant que conseiller d'orientation, Mathieu Pigeon a surtout œuvré comme conseiller en communications et agent de développement dans le secteur communautaire. Sa grande soif de connaissances l'a poussé a entreprendre, en 2012, un projet doctoral en sociologie, dans lequel il s'est penché sur les champs de la santé mentale, de l'exclusion sociale et de l'insertion socioprofessionnelle. Un projet qu'il a dû mettre sur pause en raison d'un épisode de dépression majeure, afin de se centrer sur son rétablissement. Maintenant coordonnateur aux communications à l'Ordre des conseillers et conseillères d'orientation du Québec, il fait aussi partie de la deuxième cohorte de formateurs du Centre d'apprentissage Santé et Rétablissement, où il contribue au croisement des savoirs (théoriques, pratiques et expérientiels) entre apprenants.
Colloque OCCOQ
Joanie Thériault
Candidate au doctorat et chercheuse
Joanie Thériault
Candidate au doctorat et chercheuse

En plus de sa pratique clinique d’ergothérapeute, Joanie s’implique depuis quelques années dans la recherche sur l’amélioration des pratiques et services de santé mentale. Depuis 2016, elle concentre ses activités de recherche sur le modèle Recovery College afin d’en documenter les effets à de multiples niveaux. Ses intérêts de recherche sont centrés sur les pratiques de promotion de la santé et de prévention des troubles du comportement alimentaire chez les adolescents et les jeunes adultes. La valorisation du savoir expérientiel est au cœur de ses activités de recherche et d’enseignement.
Partager sur :