Colloque OCCOQ
 
Horaire/Activités
Colloque OCCOQ
Colloque OCCOQ
Nathalie Bissonnette
Chercheuse
Nathalie Bissonnette
Chercheuse

Communicatrice de formation et féministe de conviction, Nathalie Bissonnette a travaillé au sein du Mouvement Desjardins avant d’entrer au Conseil du statut de la femme il y a plus de dix ans. Elle y a occupé les postes de rédactrice en chef de la Gazette des femmes et de directrice des communications par intérim avant de joindre l’équipe de la recherche. Nathalie est doctorante en communication à l’Université Laval. Ses intérêts de recherche touchent aux enjeux liés à l’égalité de genre, notamment dans l’espace agricole et à l’égard de la mobilisation des hommes pour mettre fin à la violence sexuelle.  


Les stéréotypes et leurs implications dans l’orientation professionnelle

Formateur principal : Nathalie Bissonnette
Formateur/Collaborateur : Marie-Ève Gagnon-Paré
Date : 18 Juin 2020
Horaire : de 16:00 à 17:30
Durée : 1 h 30
Salle : St-Joseph
Type : Conférence ou exposé
Axe : Diversité et inclusion sociale
Compétences visées :
  • Évaluer l’impact des interventions en orientation
  • Intervenir directement
Depuis sa création en 1973, le Conseil du statut de la femme, un organisme gouvernemental voué à l’atteinte de l’égalité entre les femmes et les hommes, s’intéresse à la ségrégation professionnelle. À maintes reprises, il a proposé des moyens à mettre en œuvre pour favoriser l’entrée des femmes dans des secteurs traditionnellement masculins, généralement mieux rémunérés. Encore aujourd’hui, il observe que plusieurs filles et garçons tendent à privilégier des domaines de formation associés à leur identité sexuelle. Par exemple, les femmes sont plus nombreuses à se tourner vers l’éducation et la santé et les hommes vers la construction, l’informatique et le génie.

Des travaux récents menés au Conseil mettent en lumière certaines particularités de la trajectoire professionnelle de femmes agricultrices et des défis auxquels celles-ci font face dans ce secteur à prédominance masculine. Leur expérience montre que la relève agricole est encore souvent pressentie au masculin et que le métier de cheffe d’exploitation agricole demeure peu présent dans leur horizon professionnel. Ces aspects contribuent à nourrir un doute quant à leur place en agriculture et à retarder leur entrée dans le métier. Ces constats justifient la pertinence de réfléchir à la perpétuation des stéréotypes sexuels et de genre, souvent inconscients, et à ses effets sur le choix de carrière.
 
L’atelier proposé aura pour objectif de susciter la réflexion des participantes et participants à leurs croyances, valeurs et pratiques sur la base de cas concrets. Mettre en lumière les mécanismes inconscients à l’œuvre chez les personnes qui s’apprêtent à choisir une carrière et chez celles qui les orientent se révélera fort utile pour entrevoir des moyens de cultiver tout un monde de possibilités !
Colloque OCCOQ
Nathalie Bissonnette
Chercheuse
Nathalie Bissonnette
Chercheuse

Communicatrice de formation et féministe de conviction, Nathalie Bissonnette a travaillé au sein du Mouvement Desjardins avant d’entrer au Conseil du statut de la femme il y a plus de dix ans. Elle y a occupé les postes de rédactrice en chef de la Gazette des femmes et de directrice des communications par intérim avant de joindre l’équipe de la recherche. Nathalie est doctorante en communication à l’Université Laval. Ses intérêts de recherche touchent aux enjeux liés à l’égalité de genre, notamment dans l’espace agricole et à l’égard de la mobilisation des hommes pour mettre fin à la violence sexuelle.  


Colloque OCCOQ
Marie-Ève Gagnon-Paré
Professionnelle de recherche
Marie-Ève Gagnon-Paré
Professionnelle de recherche

Marie-Ève Gagnon-Paré est titulaire d’un baccalauréat en enseignement et d’une maîtrise dans le champ de la sociologie de l’éducation. Professionnelle de recherche au Conseil du statut de la femme, elle s’intéresse aux enjeux d’égalité entre les femmes et les hommes, et tout particulièrement à la socialisation familiale et de genre, ainsi qu’à l’insertion socioprofessionnelle des femmes immigrantes. Elle a coécrit deux chapitres de l’ouvrage Pratiques d’orientation en milieu d’éducation (PUQ, 2016). L’un portant sur l’intervention auprès de jeunes issus de l’immigration, et l’autre, sur le rôle des parents dans le processus d’orientation scolaire et professionnelle.

Partager sur :